__________________
NADIA VON F.
__________________
GRATTAGES
ENCRE DE CHINE
IMAGE & SON
PHOTO & PRINT
PAGES 
MURS
ILLUSTRATION
__________________
ARCHIVES
__________________
À PROPOS
— Bio
— C.V.
— Parcours subjectif 
CONTACT
LIENS
__________________
ACTUALITÉS
__________________
BIO

__________________

 

Après une formation aux Beaux-arts de Brest, Dresden (Allemagne) et Toulouse en arts graphiques et communication visuelle, ponctuée par un bout de vie dans le Lot, Nadia von F. est d’abord graphiste-illustratrice durant quelques années, tout en étant active dans les milieux de la micro-édition et du Do It Yourself.  Son travail est alors orienté vers des thématiques sexuelles et féministes, dans un esprit utopique, jouissif et contestataire, sous le pseudonyme Les Brigades du Foutre, puis Nadia von Foutre. 

À partir de 2015, elle entame une mue, pour se consacrer pleinement à sa pratique artistique. Elle devient Nadia von F., et son travail évolue vers des espaces plus fragiles. Il s’ouvre à l’intériorité, à la mélancolie, à la contemplation, à la sensualité.

Le végétal, l'organique, le paysage, s’imposent petit à petit comme éléments centraux. Le corps humain ne disparaît pas pour autant : il est un paysage parmi d’autres. Par ailleurs, l’attrait pour le monde sonore prend de plus en plus d’importance dans sa pratique du dessin et de la peinture. 

Elle mène un travail protéiforme – encre de Chine, carte à gratter, création d’outils, dispositifs éphémères, performances audiovisuelles, impressions, éditions – avec un goût prononcé pour le noir et blanc, les procédés analogiques, la délicatesse des matières, l’importance du faire. Avec le geste, la lumière et la trame comme colonne vertébrale. La méthode résolument expérimentale et la facture classique d’une partie de son travail se nourrissent et s’enrichissent mutuellement.

 

Ses images se meuvent entre infiniment petit et infiniment grand, créent des atmosphères, transcrivent des sensations. Elles tissent une connexion intime, sensible, charnelle, avec le vivant. Elles tentent d’en saisir le mouvement, la respiration, la vulnérabilité – la force vitale qui nous lie. Et la puissance onirique qu’elle peut engendrer.

Par ailleurs, elle est illustratrice pour l’École de Capucine, projet mené par la sexologue Capucine Moreau autour de l’érotisme et de l’éducation sexuelle au sens le plus large, et crée ponctuellement des affiches de concert pour la scène alternative toulousaine.

Née en 1980 à Paris, un peu française un peu allemande, elle vit et travaille actuellement à Toulouse.