_______________
GRATTAGES
ENCRES
IMAGE & SON
MURS
PAGES 
AFFICHES
ILLUSTRATION
LES BDF
_______________
À PROPOS
CONTACT
LIENS
_______________
ACTUALITÉS

PROJECTION

Rétroprojecteurs, dessins, eau, matières diverses, accessoires, bidules et bidouille...

Les éléments sont manipulés en direct, en dialogue avec les musiciens, pour former des films d'animation lo-fi, fragiles et hybrides, des ciné-concerts expérimentaux.

 

1/1

CLIP VIDEO

Ingrid Obled, index_01, 2019

Animation à partir de dessins sur carte à gratter.

 

PARTITIONS

Tentatives et dérivés

travail en cours (2019)

 

1/13

L'ALPHABET DES OISEAUX

Encre de Chine, 2019

Traduction :

Les premiers rayons du soleil. Un oiseau chante dans un arbre. C’est un merle. Quelques instants plus tard, deux oiseaux chantent dans l’arbre, un merle et un chardonneret. Ils forment ensemble une joyeuse harmonie. Il commence à faire jour, trois oiseaux chantent dans l’arbre, le merle et le chardonneret, et un moineau qui pousse des cris. Le soleil est presque levé à présent, on entend tout un tas d’oiseaux dans l’arbre : le merle, le chardonneret, le moineau et d’autres que j’ai du mal à discerner, ils se mélangent. Maintenant le jour est entièrement levé ; j’entends un brouhaha d’oiseaux, de près et de loin, dans tout le parc. Ils chantent et crient. Je marche, je passe à côté de deux arbres emplis de chants. Dans le ciel j’entends un martinet. Puis une nuée de martinets. Au troisième arbre un chant se détache des autres, c’est un verdier. Je continue de marcher, j’arrive au bord de la rivière ; j’entends le clapotis de l’eau, et une poule d’eau. Une linotte mélodieuse chante de l’autre côté de la rivière. Plus loin sur la droite je distingue une fauvette à tête noire. À ma gauche une autre fauvette lui répond. Soudain un pigeon ramier fait du boucan en s’envolant. J’en entends un autre roucouler de façon prolongée. Dans l’eau, un canard se manifeste. Je marche. Tout droit, un peu plus loin sur ma gauche j’entends une mésange. Derrière moi à droite j’entends un rouge queue. Le brouhaha du parc n’a pas cessé. Un vent léger souffle ; il fait bouger les arbres, les feuilles bruissent. Tous les sons se mélangent, c’est le son du parc. Je rentre dans ma maison, où j’entends une hirondelle de fenêtre.

1/3